top of page
Sable blanc et pierre

Ouvre ta conscience...

Pratique le CARPE DIEM et change ta vie ici et maintenant!


"Saisir le moment" car le "Tempus Fugit" Le temps fuit!!!

Expression tirée des Odes du poète Orazio est connue sous cette forme abregée, bien qu'il conviendrait de la complétée par la suite du verset

« quam minimum credula postero », confiant le moins possible dans demain! C’est une invitation à l'hédonisme pur, à la gratitude et une ode au plaisir d'exister en profitant chaque jour le maximum de la vie, car l’avenir n’est pas prévisible, il faut apprécier ce que l’on a. Il s’agit non seulement d’une des prières les plus célèbres de la latinité, mais aussi d’une des philosophies de vie les plus influentes de l’histoire. Prendre pleine conscience de sa vie et de ses actions a de nombreux effets sur notre bien être...



Le présent est le seul temps qui existe vraiment car en effet, le passé est révolu et le futur est inconnu: seul le présent est “vrai”.


Il est à la fois le résultat de tous les phénomènes passés, et ce qui déterminera tout élément futur.


Ce n’est que sur le présent que l’homme peut intervenir et seulement sur le présent, donc, doivent concentrer ses actions, qui, dans toutes ses manifestations, doit toujours chercher à saisir les occasions, les opportunités, les joies qui se présentent aujourd’hui, sans aucun conditionnement résultant d’espoirs hypothétiques ou de craintes anxieuses pour l’avenir.


Horace pointe le risque de passer à côté du présent en lui apportant des éléments du passé (regrets, culpabilité, rancune, haine) ou des éléments du futur (espoir, attentes, désirs, peurs).


Malheureusement, notre mental, animé par notre ego, nous ramène sans cesse à ce passé disparu et à ce futur insaisissable.


ODES chapitre I, 11

Mieux vaut prendre les choses comme elles viendront. Que Jupiter t’ait accordé de plus nombreux hivers ou que celui-ci soit le dernier, qui épuise à l’assaut de ces rochers usés la mer Tyrrhénienne, avec sagesse, filtre ton vin, taille à la mesure de l’instant la durée de ton espérance. Nous parlons et voici jaloux que le temps a fui. Cueille le jour, ne fais pas crédit à demain.

Il s’agit d’une « philosophie » qui met en avant la liberté de l’homme dans la gestion de sa vie et invite à être responsable de son temps.


Orazio voulait inculquer une dignité sereine à l’homme qui valorise son existence en défiant l’usure du temps et son statut éphémère.


L’existence peut être brusquement interrompue par tout accident et doit donc être vécue en cherchant l’absence de douleur pour ne pas penser à la fin inévitable.


Il est important de mentionner que ce concept est étroitement lié à un autre sujet latin, le Memento Mori: souviens-toi que tu vas mourir.


La seule chose que nous savons exactement, c'est que nous allons mourir et que nous devons vivre en nous souvenant de cela, car sinon, la vie nous échappe, le temps passe et nous n'avons rien apprécié.


Actuellement ce concept a été pris comme un leitmotiv dans la vie de nombreuses personnes considérant que nous devons vivre chaque jour comme si c'était le dernier jour de notre vie.


Le temps passe et nous devons vivre les moments ici et maintenant.


D'autres considèrent cette conception de la vie comme erronée et peu responsable. Ceux qui affirment cela considèrent que ne pas penser à l'avenir n'est pas correct, car nous devons penser et considérer ce que nous deviendrons quand nous serons vieux, anticiper, programmer, prévoir, organiser... Ce sont ces mêmes personnes qui disent "Le temps c'est de l'argent" or l’homme le plus riche du monde, quel qu’il soit, ne peut s’offrir une minute de vie supplémentaire sur son lit de mort.


Pourtant, nous ne pouvons nous départir de ce que nous sommes:

nos conditionnements (histoire personnelle, éducation, culture, génétique, psychologie, instincts, influences…) sont bien plus puissants que notre seule volonté. Chaque individu suit sa propre trajectoire dictée par cet enchaînement causal, grande Loi du cosmos.


Les rescapés des catastrophes naturelles et autres le savent mieux que la plupart d’entre nous, notre vie ne nous appartient que dans l’instant présent. La vérité à ce sujet repose sur le fait qu’après avoir vu la mort de près, l’être n’est plus jamais le même.


Il comprend enfin, fatalement, qu’il est grand temps pour lui de vivre, que sa vie ne tient qu’à un fil et que le temps ne l’attendra pas, qu’il ne lui accordera pas plus de faveur qu’à un autre.


« Si tu es déprimé, tu vis dans le passé. Si tu es anxieux, tu vis dans le futur. Si tu es en paix, tu vis dans l’instant présent. » Lao Tseu

Les effets positifs de la pleine conscience

De nombreux effets de la pleine conscience, apparentée au Carpe Diem, ont été répertoriés :


  • Modifier son rapport au temps, mieux s'organiser et mieux le gérer.



  • Rechercher le bonheur plutôt que le plaisir.


  • Améliorations significatives dans l’évaluation de la douleur et des symptômes psychologiques à plus ou moins long terme.


  • Réduction du niveau de stress chez des patients souffrant, par exemple, de cancer, de psoriasis ou de sclérose en plaques.


  • Atténue les troubles anxieux, les troubles du sommeil, les troubles alimentaires, le stress lié au diabète, les acouphènes, pour aider des personnes désireuses d’arrêter de fumer ou des femmes confrontées au stress périnatal.


  • Prévenir la rechute dans les abus de substance ou les rechutes dépressives.


  • Elimine la procrastination.


Savoir accepter son destin.


Renoncer à désirer, ne pas se projeter, ne rien attendre du futur, c’est se donner la possibilité d’être serein et heureux.


En effet, la souffrance vient du fait que, par ignorance, nous attendons de la vie des choses qu’elle ne peut nous offrir.


Nous programmons, projetons et connaissons ensuite la désillusions que les choses ne se passe pas exactement comme on les avaient prévues.


La sagesse doit nous conduire à rechercher le bonheur là où il est, dans l’instant présent, seul instant de vérité au-delà des illusions qui cherchent à nous envahir.


Regarder la réalité en face et l’accepter telle qu’elle est.

C’est renoncer à l’illusion que nous contrôlons les choses : nous pouvons alors abandonner autant nos regrets que nos faux espoirs pour nous intéresser à la vie authentique.


Ne rien attendre du futur, c’est faire confiance à l’avenir, c’est embrasser son destin et le voir comme l’inévitable ordre des choses.


Loin de toute ambition, nous retrouvons notre place dans l’univers: nous devenons alors le point de rencontre de toutes les énergies du cosmos, ensemble dont nous faisons désormais partie.


Ce recentrage annonce la fin de l’ego-roi!


Nous ne sommes après tout que de simples mortels de passage dans cette belle aventure.


Échange avec la communauté:

Sais-tu profiter du moment présent?


Partage ton expérience dans les commentaires!

 

Pour suivre mon blog www.calistabellini.com en vous inscrivant à ma newsletter, restez informé et recevez mes articles directement dans votre boîte mail!


Suis-moi sur Instagram - Facebook


Envoi moi un message : Info@calistabellini.com


Rejoint mon nouveau groupe sur facebook: SPIRITUALISE TOI!


Comments


Découvre les évènements à venir
bottom of page