top of page
Sable blanc et pierre

Ouvre ta conscience...

Le sens oublié de l'assomption de Marie

Pour beaucoup, le 15 août est avant tout un jour férié et l’occasion de profiter d’un week-end prolongé. On ignore souvent la signification de l'Assomption, que l’on confond d’ailleurs avec l'Ascension…

Cette fête est dédiée à Marie et célèbre son élévation miraculeuse au ciel pour n'avoir commis aucun pêché de son vivant. Elle représente donc la promesse du fondement Chrétien. En effet, selon un dogme de l'Église catholique romaine, la mère de Jésus aurait été, à la fin de sa vie terrestre, "élevée au ciel corps et âme". Le mot "assomption" vient d’ailleurs du verbe latin "assumere" qui signifie "prendre", "enlever".



La date du 15 août serait celle de la consécration à Jérusalem de la première église dédiée à Marie, « mère de Jésus fils de Dieu », au Vème siècle, après le concile d'Éphèse.


Car en effet aucun texte du Nouveau Testament n'évoque la fin de Marie qui ne se retrouve que dans les textes apocryphes.

Voir mon article sur les apocryphes oubliés: Apocryphes : les évangiles oubliés... (calistabellini.com)



Un autre livre à titre plutôt ésotérique : Le trône de la Sagesse, en parle. Il a été publié en 1957, mais réédité au Cerf en 2009 (on peut donc se le procurer sans peine). Le sous-titre est significatif : Essai sur la signification du culte marial.


Il y est expliqué dès les premières pages que le prototype de l’humanité telle que Dieu notre Père la désire dans son amour n’est pas le Christ, son Fils éternel fait homme dans l’histoire, mais sa Mère, celle dont il a pris la chair, qui y a librement consenti et dont le « oui » demeure l’exemple de référence et comme la matrice de toute foi – ce qui fait d’elle spirituellement la Mère de tous les croyants.


Marie occupe en effet une place particulière dans le christianisme car elle a accepté d'être la mère du Christ, le fils de Dieu.


Les évangiles comme déjà dit, l'évoquent peu, étant considérée comme la "servante" du Christ, une sorte de disciple. Elle est ainsi reconnue comme étant la première croyante à avoir placé sa foi en Jésus.


Comme Jésus-Christ, Marie a suivi le parcours de la condition humaine et n'a donc pas échappé à la mort, mais, n'ayant commis aucun pêché, elle a été accueillie directement au paradis.


Elle illustre ainsi le parcours promis aux croyants en plaçant sa foi dans le christianisme, elle a bénéficié de la vie éternelle.


Après la Résurrection de Jésus et son Ascension au ciel, où Marie est-elle allée vivre?


Marie a vécu avec les apôtres à Jérusalem juste après la Mort, la Résurrection et l’Ascension du Christ. Selon la Tradition, elle y restera jusqu’à la fin de sa vie, remontant le chemin de croix tous les jours afin de revivre les épreuves endurées par son fils.


L’assomption de Marie aurait eu lieu à Jérusalem, en présence des apôtres.


L'assomption célèbre donc à la fois la mort, la résurrection, l'entrée au paradis et le couronnement de la Vierge Marie.


On n’a jamais cherché le tombeau de la Mère de Jésus parce que à la fin de sa vie terrestre, elle n’est pas morte, mais s’est endormie et a été « élevée au ciel » : c’est l’Assomption que l'on célèbre aujourd'hui, aussi nommée

« Dormition » en Orient.


On croit que Marie est morte en présence de tous les Apôtres.

Cependant, après l’inhumation, lorsque le tombeau a été ouvert, le tombeau a été retrouvé vide. Ainsi, après cet incident, il a été conclu que le corps de Marie a été emporté au ciel.


Il existe encore aujourd’hui une église qui a été édifiée près du Mont des Oliviers. Elle serait le lieu de sépulture de la Vierge, vénéré par l’Église Orthodoxe. Jérusalem abrite également l’abbaye de la Dormition, confiée aux moines bénédictins. D’après les traditions orthodoxes et catholiques, l’Assomption de Marie aurait eu lieu sur l’un de ces deux sites.


Il y a beaucoup d’images de Marie peintes par différents artistes connus où l’on peut voir la Mère de Dieu debout sur la lune, ornée de soleil et de douze étoiles sur sa tête pour sa couronne: comme la vierge à l'enfant par exemple. Ou encore avec les 12 étoiles et un serpent à ses pieds.



Dans le tarot de Marseille l'assomption est représentée par la colonne verticale du diagramme Chariot-Tempérance-Monde.



Et c’est l’aboutissement de ce que les retombées de la déchéance d’Adam et Ève; la séparation d’avec Dieu, donc la propension à pécher et la mort, lui avaient été épargnées dès le sein de sa mère Anne: c’est l’Immaculée Conception, afin que soit pure c’est-à-dire Sainte celle en qui le fils de Dieu prendrait chair.


Le jour de l’Assomption donc est un jour d’obligation.


Certaines places italiennes sont très fréquentées ce jour-là.


Les citoyens traversaient des ” lacs ” et il était très courant pour les gens de porter des bols d’eau de rose, qu’ils se saupoudrent eux-mêmes.

Cette fête est observée depuis le IVe siècle.


C’est une christianisation d’un festival de culture antérieure.


Il s’agit d’un jour saint d’obligation dans plusieurs juridictions catholiques romaines.


Beaucoup de chrétiens catholiques et orthodoxes semblent penser que l’Assomption est très importante comme l’anniversaire céleste de la Vierge Marie. Parmi les vestiges de l’ancienne fête, citons l’illumination publique et les balises nocturnes, qui symbolisent probablement le soleil...



Échange avec la communauté:

Connaissais-tu l'origine du 15 août?


Partage ton expérience dans les commentaires!

 

Pour suivre mon blog www.calistabellini.com en vous inscrivant à ma newsletter, restez informé et recevez mes articles directement dans votre boîte mail!


Suis-moi sur Instagram - Facebook


Envoi moi un message : Info@calistabellini.com


Rejoint mon nouveau groupe sur facebook: SPIRITUALISE TOI!



تعليقات


Découvre les évènements à venir
bottom of page