top of page
Sable blanc et pierre

Ouvre ta conscience...

Le féminin sacré a le pouvoir d'épanouir nos âmes et agit sur l'univers

Jadis, le féminin sacré était respecté, les femmes exerçaient des rituels sacrés, elles détenaient des connaissances, manipulaient l'énergie, elles étaient magiques! Mais l'inquisition a ensuite inversé les pôles, diaboliser les dons sacrés féminin et bafouer ainsi la femme en la privant d'extérioriser ses pouvoirs innés. Cela n'à pas uniquement eu des répercussions sur les sociétés et leurs développements mais cela à également affecter l'univers et notre rapport direct avec celui-ci.

Cette énergie est précieuse à l’épanouissement des âmes...



Heureusement et naturellement aujourd'hui l'énergie féminine se réveille, la circulation s'est réactivée et notre rapport avec l'univers s'est conscientiser.


Mais attention il ne faut pas confondre la puissance du féminin sacré avec l'émancipation de la femme qui n'est que son opposition cruelle conçue et crée de nouveau par une société manipulatrice qui propose une femme masculiniser égale et semblable à l'homme.


Il suffit de se poser une seule et unique question;


Si la lune était égale et semblable au soleil, il n'y aurait plus de nuit, il n'y aurait plus de marées, il n'y aurait plus de cycle.


La connexion universelle serait interrompue.


Heureusement ce n'est pas le cas le féminin est bien différent du masculin, qui détient lui aussi ses forces spécifiques. Ils ont besoin l'un de l'autre pour s'épanouir, comme l'obscurité n'existerait pas sans lumière et vice- versa, et se connectent par un lien sacré qui forment l'espace de création qui active les énergies réciproques et leur permettent de s'épanouir pleinement en totale osmose avec leurs énergies cosmiques et avec l'univers.


La connaissance du féminin sacré repose sur la sacralité du corps féminin et de sa nature cyclique (comme la lune) ainsi que sur le principe de sororité qui les lies entre elles, et permet l'égrégore féminin sacré universel.


Naître femme c’est appartenir à une catégorie d’individus qui possèdent un type de sexe.

Parce qu’il s’inscrit dans une conception holistique de l’être (lien corps et esprit), ce déterminisme biologique caractérisé par l’importance de l’utérus et des cycles menstruels créerait un pont entre toutes les femmes et se manifesterait par un certain mode de fonctionnement typiquement « féminin ».


La femme et le souffle de la vie


Lorsque l’on se penche sur l’étymologie du mot «femme» l’on s’aperçoit qu’il provient de grec phuomai «φυομαι» qui signifie «ce qui naît».


En latin, la racine «fe» du mot «femina» ferait référence au souffle, la femme serait «celle qui donne le souffle, qui anime la flamme» ou autrement dit, le souffle de la vie.



La femme possède donc avant tout une force créatrice, au sens où elle est caractérisée par sa capacité à «faire naître», du fait de sa constitution biologique et des impacts de celle-ci sur son psychisme.


Mais sa capacité de faire naître ne se limite pas à l'enfantement, le féminin Sacré s’impose comme un mode d’action rythmé par les cycles biologiques et naturels.


C’est d’ailleurs le mot « fertilité » qui en serait le meilleur synonyme.


Fertilité (comme la terre) non pas surproductrice et incessante mais calquée sur les saisons, les cycles lunaires et menstruels avec leurs moments de floraisons et de mort.


La Déesse "NATURE" universelle


La conception d’un lien entre la femme, la nature et la fertilité remonte au début de l’humanité et s’étend approximativement jusqu’au Moyen-Âge, période où les croyances polythéistes et animistes se sont vues anéanties par les religions monothéistes.


Le féminin sacré est un mouvement animiste puisque ses adeptes vénèrent la nature sous toutes ses formes et s’en servent comme d’une alliée, exactement comme les chamanes.


La Terre et la Lune apparaissent comme des mères auxquelles toutes les femmes sont liées et auprès desquelles elles peuvent trouver force et protection.


Non pas uniquement symboliquement mais bien en pratique grâce à toute une série de méditations et rituels qui matérialisent cette connexion et aboutissent à des effets concrets dans la vie des femmes.


Certains de ces éléments ne sont pas simplement vivants, ils sont déifiés, et puisque nous sommes en connexion avec ces éléments «féminins», nous portons toutes en nous une part de déesse, une force universelle sacrée.


Intégrer le féminin sacré à sa vie


Si la femme est en contact direct avec la force universelle, avec la terre (Gaïa) son rôle est de protéger les naissances, c'est-à-dire le vivant: l'environnement!



Ses actions peuvent vous aider à réactiver votre féminin sacré:

À vous de choisir ceux qui vous correspondent le mieux, ou d'élaborer les vôtres...


- Se réapproprier les connaissances anciennes: les plantes, la nature, le chamanisme, réactivant le point capital féminin, l'ancestralité.


- Avoir recours à une alimentation biologique, voire végétarienne.


- Valoriser des produits cosmétiques et d’hygiène, naturels et non polluants.

- Réduire ses déchets.


- Donner priorité aux médecines douces.


- Abandonnez certains moyens de contraception nocifs pour la femme, tels la pilule ou l’implant: les cycles menstruels constituant le pouvoir de la femme, tout produit chimique qui les modifient ou les rendent artificiels apparaît comme destructeur.


- Pratiquer des rituels sacrés ancestraux: yoga, mantra, gratitude à la lune, aux éléments et à la terre...


- Ne surtout pas abandonner sa sexualité, sa féminité qui aide au développement de la puissance créatrice, active la Kundalini, et la femme à la mission de la sacraliser, elles doivent initier les hommes à une sexualité des âmes.


- Faire confiance à la puissance de son intuition.


- S'accepter tel que l'on est.


- Ajuster ses actes à ses valeurs.


Pour toutes ces raisons, le féminin sacré s’inscrit dans le mouvement écologique et écocitoyen ayant conscience que l’Homme n’est pas supérieur à la nature mais au contraire dépendant de celle-ci.


Il n’encourage pas à une rupture nette avec le progrès et la science mais met en avant leurs dérives et dangers.


La femme qui utilise don féminin sacré est épanouie parce qu’elle se sent libre et puissante. Elle ne cherche pas à plaire à tout prix ni à correspondre à une image stéréotypée par la société.


Son rapport aux autres change: les autres femmes deviennent des alliées.


Quant aux hommes, elle ne cherche ni à leur ressembler et ne se sent pas inférieure. Elle est tout simplement heureuse d’être femme avec tout ce que cela entraîne (maternité, menstruations...) et n’en a pas honte.


En médecine chinoise, on parle de YIN pour désigner l'énergie féminine.


Quel que soit le sexe, les principes féminin et masculin constituent la substance même de l’être humain.


L'homme à aussi de l'énergie féminine comme nous avons également de l'énergie masculine, c’est la direction que chacune donne à sa vie, où le fait d’exprimer plus un pôle qu’un autre qui apporte le déséquilibre.


En rétablissant l’harmonie entre les deux, un nouvel équilibre se crée dans le quotidien, et bien que le chemin s’annonce long, chacun peut l’entamer à son rythme, avec bienveillance, alors, pourquoi ne pas commencer aujourd'hui?



Échange avec la communauté:
Connaissais-tu le pouvoir du féminin sacré?

Partage ton expérience dans les commentaires!
 

Pour suivre mon blog www.calistabellini.com en vous inscrivant à ma newsletter, restez informé et recevez mes articles directement dans votre boîte mail!


Suis-moi sur Instagram - Facebook


Envoi moi un message : Info@calistabellini.com


Rejoint mon nouveau groupe sur facebook: SPIRITUALISE TOI!



Comments


Découvre les évènements à venir
bottom of page